CE SERVICE PEUT CONTENIR DES TRADUCTIONS GÉNÉRÉES PAR GOOGLE. GOOGLE DÉCLINE TOUTE GARANTIE, EXPLICITE OU IMPLICITE, Y COMPRIS LES GARANTIES D'EXACTITUDE, DE FIABILITÉ, AINSI QUE TOUTE GARANTIE IMPLICITE DE COMMERCIALISATION ET D'ADAPTATION À DES FINS PARTICULIÈRES ET À L'ABSENCE DE CONTREFAÇONS.

Le site internet de Kaspersky Lab a été traduit pour votre commodité en utilisant un logiciel de traduction générée par Google. Des efforts raisonnables ont été faits pour fournir une traduction exacte. Cependant, aucune traduction automatique n'est parfaite et l'objectif n'est pas de remplacer le travail des traducteurs. Le site internet de Kaspersky Lab fournit ces traductions comme un service pour ses utilisateurs, et elles ont été publiées "telles quelles". Aucune garantie, explicite ou implicite, n'est faite au sujet de l'exactitude, de fiabilité ou de conformité de ces traductions faites de l'anglais vers une autre langue. Certains contenus (images, vidéos, Flash, etc.) peuvent ne pas être traduits correctement à cause des limites du logiciel de traduction.

Virus.Win32.Champ

Classe Virus
Plateforme Win32
Description

Détails techniques

Il s'agit d'un virus Win32 polymorphe parasite résiduel dangereux non résident. Il infecte les fichiers PE EXE (exécutable Win32). La routine d'infection virale a des bogues et la plupart des fichiers infectés sont corrompus. Ils ne peuvent pas être réparés et doivent être restaurés à partir d'une source non infectée.

Le 1er mois avec des nombres pairs (Février, Avril, Juin, …) le virus exécute sa routine de charge utile qui crée 500 fichiers de déchets avec des noms aléatoires dans trois répertoires: répertoire Windows, répertoire système Windows et dans le répertoire racine sur le lecteur où Windows est installé.

Lorsque la routine d'infection est activée, le virus recherche les fichiers PE EXE dans le répertoire en cours, puis crypte son corps et écrit à la fin du fichier. Pour contrôler les fichiers infectés, le virus corrige la routine d'entrée des fichiers de la victime. Le virus l'écrase avec un code polymorphe qui transmet le contrôle à la routine de décryptage du code viral principal (à la fin du fichier).

Le virus vérifie les noms de fichiers et n'infecte pas les programmes antivirus: SCAN *, DRWE *, PAVW *, AVP3 *, AVP1 *, NOD3 *, NOD. Le virus supprime également le fichier ANTI-VIR.DAT, s'il existe.

Le virus contient la chaîne de texte:


LethalMind.Champagne a été libéré le 22 mars 1999.
Salutations à 29A, SLAM, Darkman, Benny, poches, Rod, brume,
Thermo, Mdrg et tous ceux qui m'ont aidé. Je t'aime Laurence!


Lien vers l'original