CE SERVICE PEUT CONTENIR DES TRADUCTIONS GÉNÉRÉES PAR GOOGLE. GOOGLE DÉCLINE TOUTE GARANTIE, EXPLICITE OU IMPLICITE, Y COMPRIS LES GARANTIES D'EXACTITUDE, DE FIABILITÉ, AINSI QUE TOUTE GARANTIE IMPLICITE DE COMMERCIALISATION ET D'ADAPTATION À DES FINS PARTICULIÈRES ET À L'ABSENCE DE CONTREFAÇONS.

Le site internet de Kaspersky Lab a été traduit pour votre commodité en utilisant un logiciel de traduction générée par Google. Des efforts raisonnables ont été faits pour fournir une traduction exacte. Cependant, aucune traduction automatique n'est parfaite et l'objectif n'est pas de remplacer le travail des traducteurs. Le site internet de Kaspersky Lab fournit ces traductions comme un service pour ses utilisateurs, et elles ont été publiées "telles quelles". Aucune garantie, explicite ou implicite, n'est faite au sujet de l'exactitude, de fiabilité ou de conformité de ces traductions faites de l'anglais vers une autre langue. Certains contenus (images, vidéos, Flash, etc.) peuvent ne pas être traduits correctement à cause des limites du logiciel de traduction.

Virus.DOS.Frodo

Date de la détection 11/20/2003
Classe Virus
Plateforme DOS
Description

C'est un virus furtif résidant en mémoire, 4096 (1000h) octets de long. Il infecte les fichiers lors de l'exécution ou de la fermeture. La contamination des fichiers de données est également possible. Le virus termine sa copie de telle sorte que la taille d'un fichier infecté augmente exactement de 4096 octets (voir "Eddie.2000"). Dans les fichiers infectés, le virus augmente l'heure de la dernière modification de 100 ans. Dans les fichiers COM, il modifie les 6 premiers octets, et dans les fichiers EXE, il modifie l'en-tête.

Lors de la saisie des fichiers, "Frodo" utilise les vraies valeurs des vecteurs d'interruption 13h et 21h, qu'il reçoit à l'aide de l'algorithme "Yankee": En plus de cela, "Frodo" modifie les 5 premiers octets du gestionnaire INT 21h.

Lors de la création de sa copie TSR, le virus occupe les premières adresses qui provoquent l'infection du fichier COMMAND.COM. "Frodo" définit l'adresse du propriétaire dans son MCB, coïncidant avec l'adresse du premier propriétaire du MCB dans le système, le masquant de la manière DOS. Plus tard, la copie du virus pourrait se déplacer dans la mémoire en direction des adresses plus basses, en allouant de nouvelles zones de mémoire et en effaçant les anciennes.

Un véritable virus furtif: intercepte INT 21h, gère 20 (!) Fonctions de celui-ci (FindFirst, FindNext, Lire, Ecrire, Lseek, Ouvrir, Créer, Fermer, Exec etc.) et se masque efficacement. Lorsque DOS tente d'accéder à un fichier infecté, le virus substitue sa longueur d'origine et la dernière heure de modification. Lors de la lecture ou du chargement d'un fichier dans la mémoire, il modifie les informations lues sur le disque de telle sorte que le fichier apparaisse comme s'il n'était pas infecté. Lors de l'ouverture d'un fichier infecté pour l'écriture, le virus le guérit (car l'écriture dans le fichier peut supprimer une partie du virus) et le réinjecte à la fermeture.

Le virus se déroule du 22 septembre au 31 décembre de chaque année. On ne sait pas comment le virus s'exécute lui-même, car la zone correspondante du code du virus se trouve être supprimé. On peut supposer que le virus supprime le secteur d'amorçage d'une disquette et le secteur MBR du disque dur en y écrivant son propre code. Lors du redémarrage d'un tel disque, l'écran affiche (en utilisant des symboles pseudo-graphiques) le message "FRODO LIVES!" en grosses lettres.


Lien vers l'original